Le gouvernement Coréen annonce une législation plus souple que prévu.

Décidément, les nouvelles vont bon train cette semaine : Après l’annonce de Facebook, et les conclusions sur la forte montée du Hashrate, c’est les Coréens qui prennent le devant de la scène en annonçant un allégement de la législation. 

La FSC, Financial Services commission, avait récemment annoncé renforcer sa politique de contrôle des plateformes de crypto monnaies, et plus particulièrement de leurs utilisateurs afin de lutter contre le blanchiment d’argent. 

 

 

Une politique stricte mais ouverte 

La Corée considère toujours les crypto monnaies comme des actifs à risque. A ce titre, le gouvernement, et plus particulièrement la FSC ne comptent pas revenir en arrière sur leur politique de contrôle des utilisateurs. Néanmoins, les démarches se feront en totale collaboration avec les banques, et les plateformes d’échange pour ne pas ralentir l’industrie tout en permettant de renforcer les politiques de contrôle des utilisateurs. 

Le gouvernement fait donc un grand pas en avant vers les crypto monnaies. Il y a encore quelques mois, les Coréens parlaient de bannir les crypto monnaies définitivement. 

 

Rejoignez la communauté Crypto Analyse

 

La Corée un pays porteur pour les crypto monnaies

La Corée du Sud c’est près de 20% des échanges de crypto monnaies dans le monde et surtout l’un des pays où les crypto monnaies ont le meilleur taux d’insertion. Avec près de 2 millions d’investisseurs, c’est un acteur majeur qui influe énormément sur le cours des crypto monnaies. En Décembre, l’interdiction a fait beaucoup de dégâts, et participé, dans une moindre mesure, à la correction des derniers mois. 

Ce revirement de situation semble donc prometteur, et à défaut d’avoir un impact positif à court terme, il pourrait s’avérer très pertinent pour l’adoption à long terme. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *