Un singapourien acquiert la plateforme japonaise BitTrade pour $50.000

Un ressortissant singapourien a acquis une plateforme d’échanges de crypto-monnaies japonaise sous licence, BitTrade, et une société de courtage FX, FX Financial Financial, dans le cadre d’un deal d’une valeur de 67 millions de dollars singapouriens (50 millions de dollars).

BitTrade, l’une des 16 plateformes d’échanges de cryptos réglementées à avoir obtenu une licence de l’Agence des services financiers du Japon, l’organisme de réglementation et de surveillance du pays, a été acquis dans son ensemble par Eric Cheng, un millionnaire de l’immobilier et entrepreneur singapourien.

En outre, Cheng a également complété une acquisition de 100% de la plate-forme de trading forex. Ce faisant, Cheng est devenu le premier étranger à détenir une participation complète dans une plate-forme de négociation sous licence du gouvernement japonais.

Dans des déclarations, Cheng a annoncé son intention d’étendre les opérations de BitTrade au-delà du Japon, en disant:

“L’industrie de la crypto-monnaie connaît une croissance exponentielle. Dans ce contexte, la clé pour répondre à la demande croissante est d’avoir une entreprise bien réglementée et agréée. Avec cette plate-forme japonaise sous licence FSA, je vais travailler en étroite collaboration avec les régulateurs pour étendre cette plateforme à l’échelle mondiale. “

En outre, les gestionnaires des deux platesformes ont révélés leur intention d’intensifier “agressivement” les opérations et d’offrir des services supplémentaires avec des interfaces internationales conviviaux lors de leur expansion dans de nouvelles régions.

L’acquisition intervient au cours d’une période de forte activité d’investissement dans l’espace cryptographique au Japon, en particulier auprès des grands groupes d’entreprises.

En avril, Yahoo Japan a annoncé une participation de 40% dans la plateforme basée à Tokyo BitARG, ouvrant la voie au géant de la technologie pour entrer dans le secteur. Le principal courtier traditionnel Monex a confirmé son acquisition à 100% de Coincheck, malgré les malheurs de l’opérateur de change en difficulté après un vol de 530 millions de dollars en jetons cryptos au début de janvier.

L’application de messagerie la plus populaire du Japon “Line” a également travailler avec la FSA pour lancer sa propre plateforme écd’hange de crypto domestique au Japon.

Traduit librement depuis ccn.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *