L'Assemblée nationale sud-coréenne fait une proposition officielle afin de lever l'interdiction des ICOs

Près de huit mois après une interdiction totale des ICO, l’Assemblée nationale sud-coréenne aurait fait une recommandation officielle afin d’autoriser les “domestic ICOs” dans le pays.

Selon un rapport de Business Korea mardi, la législature nationale comptant 300 membres a fait une proposition officielle pour autorisé ces ICOs dans le pays en préparant et en adhérant aux dispositions pertinentes de protection des investisseurs.

Le comité spécial de l’Assemblée nationale sur la quatrième révolution industrielle a même accusé le gouvernement de “négliger son devoir” concernant le secteur de la Blockchain, suggère le rapport. L’interdictions des ICOs, très médiatisées par la Corée et la Chine, a vu ses entreprises nationales se rendre dans des juridictions plus accueillantes comme Singapour et la Suisse pour mener des opérations de coopération internationale.

Les discussions sur la Blockchain et les ICOs entre l’Assemblée nationale et le gouvernement vont “s’accélérer”, suggère le rapport. Plus précisément, l’Assemblée nationale a présenté une proposition législative et politique visant à recommander l’autorisation de celles-ci dans le pays.

Le comité sur la 4ème révolution industrielle a également appelé le gouvernement à former un groupe de travail comprenant des fonctionnaires et des experts privés pour “améliorer la transparence du commerce des crypto-monnaie et établir un ordre commercial sain.”

Il a ajouté:

«L’administration doit également envisager la mise en place d’un nouveau comité et la mise en place de systèmes de gouvernance à son niveau afin de systématiquement élaborer une politique de Blockchain et de fournir efficacement un soutien industriel. Nous établirons également une base juridique pour la négociation de crypto-monnaies, y compris la permission des ICOs, par l’intermédiaire du Comité permanent de l’Assemblée nationale. “

L’effort législatif a été mis en évidence plus tôt ce mois quand un groupe de législateurs dirigés par le représentant Hong Eui-rak du Parti Démocratique de Corée – le gouvernement au pouvoir – a commencé à rédiger un projet de loi pour légaliser le lancement de nouvelles ICO dans le pays.

“Le projet de loi vise à légaliser les ICOs sous la supervision du gouvernement […]”, a-t-il déclaré à l’époque. “L’objectif principal de la législation est d’aider à lever les incertitudes auxquelles font face les entreprises liées à la Blockchain.”

Ce tournant fait suite aux récentes remarques du nouveau chef de la surveillance financière coréenne qui a choisi de mettre en lumière les «aspects positifs» des crypto-monnaies tout en suggérant que les autorités relâcheront les freins des cryptos dans ce qui est le plus grand marchés de cryptage au monde.

Traduit librement depuis ccn.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *