USA ; la Fed va peut-être vers un relâchement de la réglementation financière post-2008

D’après une étude publiée par Weiss Ratings le 22 mai, de plus en plus d’Américains pourraient abandonner la finance traditionnelle pour les cryptos si la Réserve fédérale américaine (Fed) relâchait la réglementation financière d’après 2008.

La Fed devrait se réunir le 30 mai pour envisager d’édulcorer la «règle Volcker», ce qui constituerait un mouvement majeur de déréglementation. L’assouplissement de la «règle Volcker» permettrait à des milliers de banques de faire des transactions à haut risque et ce avec moins de surveillance de la part du gouvernement.

Si les plans de la Fed sont mis à exécution, l’augmentation du risque financier systémique pourrait bien pousser les citoyens à conclure que «les crypto-monnaies font un travail fondamentalement meilleur en tant que dépositaire sécurisé», affirment les analystes de Weiss.

Selon Weiss, les banques militent pour plus de liberté dans le commerce des actifs spéculatifs tels que les produits dérivés, dont la propriété est «extrêmement centralisée».

“Ces actifs potentiellement toxiques [tels que les produits dérivés] ne sont pas simplement des investissements et des spéculations des banques avec leurs fonds propres”, mais présentent un risque pour les dépôts des clients en cas de crise majeure du système, affirme Weiss.

Weiss soutient que si le public suppose en moyenne que les banques leur fournissent «un stockage simple, sûr et sans encombre pour [leur] épargne», la réalité est que le système monétaire traditionnel – surtout si la dynamique déréglementatrice s’installe – continue d’offrir aux banques récompenses pour une prise de risque excessive. “

Comme l’a rapporté Cointelegraph l’année dernière, les scandales et les échecs ont transformé le sentiment public contre le système bancaire traditionnel dans le passé, avec un rapport constatant que 92% des membres de la génération Y ont fermement exprimé leur méfiance vis-à-vis des banques.

La turbulence géopolitique est un autre facteur de menace, comme l’a récemment montré l’effondrement dramatique du Rial iranien en réponse au retrait des États-Unis de l’accord nucléaire. Anticipant de nouvelles sanctions aux États-Unis, les citoyens iraniens ont en priorité retirer 2,5 milliards de dollars en crypto hors du pays.

Traduit librement depuis cointelegraph.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *