Un candidat démocrate ciblé par une publicité anti-crypto

Le candidat démocrate au Congrès Brian Forde a été la cible d’une publicité politique anti-crypto pour avoir accepté les dons en Bitcoin (BTC) durant sa campagne, a rapporté VICE mardi 22 mai.

Le rival de Forde, Dave Min, candidat à la nomination démocrate pour les prochaines élections législatives en Californie, a diffusé une publicité suggérant que les donateurs de Forde sont des “spéculateurs de Bitcoin qui s’opposent à la répression des trafics de drogue et du trafic humain”. En correspondance avec VICE, Forde a répondu aux affirmations de l’annonce, en disant:

“Ces commentaires à propos de mes partisans sont sensationnalistes, extrêmement inexacts, et en ligne avec le manque de compréhension de la technologie de mon adversaire. S’ils spéculaient, ils n’auraient pas fait un don à ma campagne en Bitcoin. Ils n’ont pas HODL, ils ont fait un don à ma campagne en Bitcoin parce qu’ils croient en la technologie. “

Forde, qui conseillait auparavant l’administration Obama sur le cryptage et a dirigé le Digital Devise du MIT, est un ardent défenseur des cryptos, ce qui a conduit Bloomberg à le qualifier de «candidat cryptos au Congrès». Selon Bloomberg, sa campagne lui a attiré le soutien de géants de la communauté tels que Mike Novogratz et les frères Winklevoss. Son adversaire Min est d’autre part un ancien avocat de la SEC et professeur de droit à l’Université de Californie à Irvine.

“Alors que [Min] dénigre une technologie qu’il ne comprend clairement pas, les Nations Unies l’utilisent pour lutter contre la traite des êtres humains”, a déclaré Forde à Bloomberg, évoquant une initiative des Nations Unies pour un système d’identité numérique basé sur la Blockchain. . «Nous avons besoin de plus de scientifiques et de technologues rationnels au congrès, armés de politiques fondées sur des données probantes, et non pas de politiciens prenant des décisions irrationnelles fondées sur leurs émotions», a-t-il souligné.

Comme le note VICE, en 2014, la Commission électorale fédérale américaine (FEC) a statué à l’unanimité en faveur de permettre aux comités d’action politique d’accepter les dons de BTC, à condition que les donateurs s’identifient. Le New Hampshire a été le premier État américain à mettre en œuvre les décisions de la FEC 2014, le Colorado suggérant que cela suivrait cette semaine.

La FEC traite actuellement les contributions du Bitcoin aux campagnes comme des dons en nature, ce qui signifie que les candidats ont 10 jours pour mettre le BTC dans leur dépôt de campagne officiel. Comme l’a rapporté Cointelegraph, la FEC a évalué s’il fallait modifier ses règlements afin que les monnaies virtuelles soient dorénavant traitées comme des espèces.

Traduit librement depuis cointelegraph.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *