La Blockchain sur la pente montante malgré la chute du prix des cryptos

2017 a été une année exceptionnelle pour les prix cryptographiques et les bénéfices des ICO. La hausse astronomique des prix du bitcoinsu et les millions de dollars amassés par de nombreux projets ICO ont volé la plupart des gros titres. En 2018, les prix des cryptos ont pris un coup mais la Blockchain, la technologie sous-jacente semble être florissante.

Seuls quelques figures notables dans le monde de la finance rejettent le Bitcoin et la Blockchain. Beaucoup s’identifient à la technologie de la Blockchain même s’ils sont critiques concernant le Bitcoin et des crypto-monnaies en général. En 2018, les banques ont ouvert la voie à la mise en place institutionnelle de la Blockchain à des fins financières. Credit Suisse Group AG et ING Groep NV ont réalisé en mars une opération de prêt de titres axée sur la Blockchain pour un montant de 30,48 millions de dollars. HSBC, l’une des plus grandes banques du monde, a également récemment conclu une transaction financière majeure en utilisant Corda de R3.

En 2018, d’autres grandes entreprises ont annoncé leur intention de lancer des solutions liées à la Blockchain . LG, Oracle et Naver sont quelques-unes des sociétés multinationales les plus en vue cherchant à développer diverses solutions utilisant la Blockchain. La technologie derrière le Bitcoin est considérée par beaucoup comme capable de perturber le processus d’affaires global. Certains experts croient même que la Blockchain conduira au quatrième âge industriel.

Une technologie qui n’est pas largement acceptée ne peut être considérée comme un succès. Malgré tout son potentiel, si la personne moyenne n’interagit pas avec les applications de la Blockchain, il n’y aura pas de création de valeur. En Corée du Sud, les applications décentralisées (DApps) deviennent de plus en plus courantes. Du jeu au fitness, le paysage des applications mobiles du pays montre une présence croissante de la Blockchain. Des géants établis comme Naver et Kakao, ainsi que des startups comme Kodebox et CLC, développent des applications mobiles décentralisées populaires.

En décembre 2017, des contrats à terme en Bitcoins ont vu le jour, CME et CBOE offrant des contrats à terme sur ce dernier. En 2018, les sociétés de bourse comme Nasdaq et ICE (opérateurs de la Bourse de New York) ont exprimé leur volonté de créer des plateformes de trading de cryptos. Goldman Sachs a annoncé plus tôt dans le mois son intention de négocier du Bitcoin pour les investisseurs institutionnels.

L’émergence du commerce crypto institutionnel apporte une légitimité supplémentaire au marché de la crypto-monnaie. Cette légitimité donne de la crédibilité à la viabilité de la technologie de la Blockchain aux yeux des investisseurs et du grand public.

Traduit librement depuis bitcoinist.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *