Le professeur Cornell dévoile des nouveaux protocoles de consensus

Une équipe de développeurs a créé une famille de nouveaux protocoles de consensus pour les blockchains.

Emin Gun Sirer, professeur à l’Université Cornell et chercheur spécialiste des blockchains, a annoncé jeudi les nouveaux protocoles au Token Summit III de New York, expliquant qu’ils combinaient ce qu’il appelle les modèles de” consensus classique » et « consensus Nakamoto » dans la prise de décision du réseau blockchain.

« Le fonctionnement de ce protocole est incroyablement simple, mais incroyablement puissant », a-t-il déclaré.

Sirer et son équipe ont travaillé sur le livre blanc de cette famille de protocoles pendant des mois, a-t-il dit, mais il a été développé par une équipe appelée « Team Rocket » nommée ainsi en hommage aux personnages Pokémon.

Désignés sous le nom de Snowflake, Snowball et Avalanche, les protocoles échantillonnent au hasard les participants du réseau, et finalement choisissent un seul résultat, a déclaré Sirer. « Ils s’appuient sur le hasard et sur des interactions aléatoires tout en s’assurant, après les interactions, que tout le monde a décidé la même chose. »

Selon le livre blanc :

« Inspirée par les algorithmes de ragots, cette nouvelle famille gagne sa sécurité grâce à un mécanisme délibérément métastable : le système fonctionne en échantillonnant le réseau de manière répétée et en dirigeant les bons nœuds vers le même résultat. »

Les protocoles de consensus Nakamoto (dont Bitcoin est le plus connu) exigent que les mineurs acceptent une décision spécifique avant de pouvoir être adoptés, alors que le consensus classique exige une majorité des deux tiers plus une, a déclaré Sirer lors de son discours.

Cependant, tout le monde n’est pas d’accord pour dire que c’est une percée nouvelle.

Le développeur d’Ethereum Vlad Zamfir a déclaré sur Twitter qu’en raison de la nature des protocoles, ils ne parviennent pas à combiner « le meilleur consensus de Nakamoto avec le meilleur consensus classique », comme Sirer l’a affirmé.

Zamfir, qui est le chercheur principal derrière le projet Casper, le prochain protocole de prise de contrôle d’Ethereum, a déclaré que les nouveaux protocoles combinent « le pire des deux mondes », en raison des aspects du code qui pourraient conduire à une sécurité affaiblie.

« Ce n’est pas asynchrone et probabiliste », at-il ditajoutant plus tard « Nous ne pouvons pas prendre pour modèle un modèle probabiliste du réseau ».


Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.
Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Librement traduit de coindesk.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *