Une grande semaine pour l'intérêt institutionnel dans les crypto-monnaies

La semaine a commencée et s’est terminée sur une note positive pour l’adoption du Bitcoin, jeudi, avec l’annonce par le géant du téléphone portable Huawei que ses nouveaux téléphones auront des portefeuilles Bitcoin pré-installés et que les portefeuilles de BTC.com seront disponibles en téléchargement. Voici ce qui a été dit au cours de la semaine;

Cela a été une grosse semaine pour l’intérêt institutionnel dans les crypto, en particulier pour le Bitcoin (BTC). Il y a eu une accumulation de discussions autour des entreprises de Wall Street pendant des mois, montrant un intérêt superficiel pour la technologie de la Blockchain, mais récemment cet intérêt est devenu explicite et les annonces managériales plus spécifiques.

Le chef de projet blockchain de JP Morgan en dit plus à venir;

Jeudi 10:

JP Morgan, dont le PDG Jamie Dimon a été connu pour sa dureté envers le BTC, l’appelant une fraude, a nommé un nouveau patron à son projet de Blockchain basé sur l’Ethereum, Quorum, qui étudie les applications financières pour DLT.

Alors que la banque est supposée la poursuivre pour continuer ses expérimentations open-source, la nouvelle tête de Quorum, Christine Moy, a déclaré cette semaine dans une interview avec Coindesk que ce n’est qu’une partie des initiatives de JP Morgan concernant la Blockchain: l’agenda de notre équipe, ça fait partie de l’histoire mais ce n’est pas que ça. “

La banque est supposée être impliquée dans un certain nombre d’autres projets de Blockchain distincts du quorum, y compris Digital Asset Holdings, Axoni et Nivaura.

Le patron du Nasdaq croit en l’adoption globale de la crypto.

Mercredi 9:

Le PDG de Nasdaq, Adena Friedman, a déclaré le mois dernier que le Nasdaq était “certainement considéré comme un échange de crypto dans l’air du temps” mais qu’il y avait un long chemin à parcourir avant que le marché ne soit assez mature.

Dans une interview sur The Boss Files de CNN mercredi, Friedman a poussé ses déclarations un peu plus loin et a exprimé un sentiment haussier concernant les crypto-monnaies en général, disant qu’elle croit qu’elles sont la bonne étape dans l’évolution des devises et qu’une crypto dominante prévaudra, mais laquelle exactement n’étant pas encore clair.

“Comment cela évoluera-t-il et quelles cryptocurrencies pourront ou non être adoptées, je pense que le jury n’est pas encore au point, mais je pense que l’idée d’un mécanisme de paiement, plus globalisé, sera plus efficace que ce que nous avons aujourd’hui, permettant de transférer de l’argent d’un pays à l’autre et soutiendra certainement l’économie de l’Internet “, a-t-elle déclaré.

En avril, le Nasdaq a annoncé qu’il travaillait avec Gemini, l’agence cryptographique institutionnelle détenue par les jumeaux Winklevoss, pour superviser la sécurité et le trading sur la plate-forme afin den ‘assurer la conformité. Friedman croit que la Blockchain a du potentiel dans l’espace commercial: «[Blockchain] prend beaucoup de risques hors du système et par conséquent, elle fait en sorte que les banques n’aient pas besoin d’être aussi intensives en capital.

Mercredi 9:

Mike Novogratz, ancien gestionnaire de fonds de couverture, a annoncé que sa banque d’affaires de crypto-monnaie, Galaxy Digital Capital Management, s’associe à Bloomberg pour créer un indice des crypto-monnaies les plus liquides. L’indice Bloomberg Galaxy Crypto (BGCI) sera pondéré en fonction de la capitalisation boursière et mesurera la performance de dix crypto-monnaies négociées en USD, y compris le Bitcoin, l’Ethereum, le Monero, le Ripple et le Zcash.

Les composants de l’indice sont diversifiés dans différentes catégories d’actifs numériques, y compris les magasins de valeur, les supports d’échange, les protocoles de contrats intelligents et les actifs de confidentialité.

Novogratz a déclaré sur son Twitter: “C’est un élément important de l’architecture que les comptes institutionnels traitent les cryptos comme une nouvelle classe d’actifs.”

Galaxy Digital marquera le retour de Novogratz à Wall Street après son départ du groupe Fortress en 2015. Le gestionnaire de fonds de haut niveau était optimiste à propos des cryptos avant de quitter Fortress, expliquant son intrigue avec le Bitcoin en 2014:

“Il y a donc cette communauté open source où il y a une énorme puissance cérébrale, sans parler de tout l’argent du VC qui passe. Et de Marc Andreessen et sa compagnie à Benchmark … il y a beaucoup d’argent intelligent. Je n’ai jamais vu petit projet avec autant de capital humain qui s’y investit, et donc je veux juste parier seul. “

Lundi 7 mai:

Des preuves ont été dévoilées en début de semaine au New York Times selon lesquelles ICE, la maison mère de la Bourse de New York (NYSE), travaille sur une stratégie pour mettre en place un échange de crypto permettant aux grands investisseurs de négocier des Bitcoins.

Contrairement aux contrats à terme sur le Bitcoin CME et CBOE qui se négocient sur leurs marchés respectifs, la bourse NYSE livrera les Bitcoins à un compte de négociants lors du règlement des paiements, en utilisant des contrats de swap avec le support et la sécurité de la bourse. Cela signifie que, pour la première fois, les acteurs institutionnels pourront échanger des Bitcoins «physiques», tout en respectant les normes de conformité américaines, applicables aux contrats de swap.

ICE envisageait également de lancer un contrat de swap lié à l’Ether, mais a reculé en raison de l’incertitude réglementaire qui règne actuellement autour de lui, a rapporté le Times. La banque japonaise Softbank, qui détient des participations dans Sprint et Uber, était en discussion avec ICE sur le projet, mais un porte-parole de Softbank a déclaré que les pourparlers avaient pris fin.
Mardi 8:
Alors que le marché attend l’entrée de la banque d’investissement sur le marché du Bitcoin, l’ancien président de Goldman Sachs et ancien conseiller de Trump, Gary Cohn a déclaré mardi à CNBC que bien qu’il ne croit pas au Bitcoin, “je crois à la Blockchain”.
L’ancien conseiller économique du président américain a déclaré: “Je pense que nous aurons une crypto-monnaie mondiale à un moment où le monde la comprendra et ce n’est pas basé sur les coûts miniers ou le coût de l’électricité ou des choses comme ça”, a déclaré Cohn.
Traduit librement depuis bravenewcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *