Les 5 étapes de Vitalik Buterin pour devenir un validateur sous Casper

Une nouvelle version du code de Casper, une amélioration prévue du protocole de consensus du réseau Ethereum, a été publiée par les développeurs le 8 mai.

Mardi, Danny Ryan, le développeur de Casper the Friendly Finality Gadget (FFG), a publié une version de Casper v0.1 « First Release ». Les spécifications de Casper FFG ont été enregistrées sur le site de codage GitHub. Le code source finalisé, qui fait partie de la version 0.1.0, promet une plus grande coordination et un meilleur suivi du projet pour le développement continu de Casper. Le développeur en chef de FFG, Danny Ryan, a noté comment v0.1.0 aidera les développeurs et les chercheurs à « marquer plus clairement les versions pour aider les clients » tout en aidant « les auditeurs externes à suivre plus facilement le contrat et les changements ».

Friendly Finality ne remplace pas le minage par preuve de travail (PoW) ; il fournit juste une sécurité accrue à Ethereum. Mais cela conduira-t-il à une plus grande centralisation ? Ses créateurs ont essayé de faire en sorte que ce ne soit pas le cas.


Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, a présenté Casper au Community Ethereum Development (EDCON), conférence qui a eu lieu à Toronto le 5 mai dernier. Il explique dans le détail, les 5 étapes pour devenir validateur sous Casper avec le consensus de validation par preuve d’enjeu (PoS). Voici un résumé de son discours et de ces 5 étapes :

Cette « Friendly Finality » n’est pas la fin

Il faut savoir que le « Friendly Finality Gadget » (FFG) de Casper est un « processus de superposition qui vit au-dessus de la chaîne de preuve de travail existante », pour donner une sécurité supplémentaire aux blocs. Il ne remplace pas la preuve de travail ; il ne fait que la vérifier. La « finalité » dans ce cas est définie comme une opération qui, une fois terminée, ne peut pas être annulée.
Pour savoir ce qu’est le minage et comment il fonctionne, rendez-vous ici
Casper FFG est un tremplin important sur la route de la commutation intégrale d’Ethereum à la preuve d’enjeu. Il recrute essentiellement des nœuds pour devenir des validateurs du réseau. Bien que cela ne remplace pas les mineurs, il transfère d’une manière ou d’une autre une certaine quantité de pouvoir et la capacité de gagner de l’ETH aux validateurs.

« Un validateur, » dit Buterin, « est quelqu’un qui a un tas d’ETH et le dépose dans un contrat intelligent, et qui dirige un nœud qui signe essentiellement des pièces avec la même clé qui contrôle cet ETH, afin de participer à l’algorithme de consensus d’Ethereum et le fonctionnement du réseau. »

Il y a aussi un élément dissuasif pour les mauvais comportements. Les nœuds qui tentent de couvrir leurs propres paris et participations dans les votes contradictoires seront signalés par le système. Cet utilisateur sera déconnecté du réseau et pourrait perdre entre 1 % et 100 % de sa participation.
Voici comment cela fonctionne :

Étape 1 : Choisissez votre code de validation

Buterin essaie de garder le code Casper très simple et clair. « L’un des objectifs que j’essaie vraiment d’atteindre avec les propositions de conception de Casper et de sharding est de faire en sorte que le protocole Ethereum n’ait pas d’autres hypothèses intrinsèques de sécurité que la théorie de l’information et les algorithmes de hashage.
Cela signifie que le système de clé publique/privé utilisé ailleurs est un complément de vérification de l’identité dans Casper, où le but est de dépouiller les choses au strict minimum. Le développeur propose qu’“au lieu de spécifier votre clé publique, vous spécifiiez littéralement un morceau de code qui sera utilisé pour vérifier les transactions que vous signez”.
Ce morceau fonctionnel de code est conçu pour empêcher la mauvaise foi d’un acteur ; il ne peut pas être utilisé pour mettre en jeu deux votes différents afin de sauvegarder la position d’un utilisateur. De cette manière, ce code de fonction pur empêche les fautes byzantines et garantit que les parties prenantes agissent de bonne foi.
Buterin explique également qu’une grande partie de ce processus sera fait par le client EVM lui-même. “En tant qu’utilisateur, vous cliquez simplement sur un bouton qui indique « dépôt », et le client détermine automatiquement le code de validation à utiliser. Le client enverra alors votre participation Ether dans le contrat de validation.
Votre code de validation effectue ensuite la tâche de vérification des autres transactions sur la plateforme ; c’est ‘une clé privée qui est plus facilement accessible en ligne’, a déclaré Buterin. C’est la “sortie de travail de la preuve de l’enjeu.”

Étape 2 : Choisissez votre adresse de retrait

Votre adresse de retrait est l’endroit où vous voulez que votre ETH se rende lorsque vous avez terminé la validation. Généralement, un ‘cold wallet’ sera un bon outil pour cela. Avant de vous retirer, vous dites simplement à l’EVM où vous voulez envoyer votre mise lorsque vous avez terminé la vérification. C’est super facile.

Étape 3 : Faites votre dépôt

‘Votre transaction de dépôt’, a précisé Vitalik, sera ‘incluse dans la blockchain Ethereum’. Ce processus, dans lequel le minimum de 1 500 ETH peut être implanté, prend environ 45 minutes, car les ETH implantés incitent l’EVM à vérifier d’autres transactions. Après ces 45 minutes, votre identité en tant que code a été écrite dans la plateforme elle-même et ‘vous jouez maintenant’.

Étape 4 : Restez en ligne

Le consensus FFG (Friendly Finality Gadget) est divisé en une série de périodes appelées ‘époques’. Une époque est constituée de 50 blocs générés par la blockchain Ethereum, ce qui prend environ 20 minutes pour se faire. À chaque époque, en tant que validateur, vous pouvez envoyer une transaction d’Ether — un ‘vote’ cryptographiquement signé — qui permettra à votre nœud de voter pour un bloc au début d’une nouvelle époque. ‘Gardez votre nœud en ligne, gardez votre nœud en marche’, dit Buterin, et vous continuerez à contribuer à la sécurité du réseau Ethereum.

‘Qui sait comment garder un ordinateur connecté à Internet ?’ il a plaisanté. ‘Bienvenue dans l’aventure des validateurs Casper.’

Les récompenses liées à l’adhésion à Casper FFG : Ceux qui restent dans le pool et qui valident sont récompensés en Ether proportionnellement au montant déjà implanté dans le système, à un taux entre 0 % et 5 % chaque année. C’est la carotte qui avait auparavant été réservée aux mineurs, la chance de gagner des Ether pour son travail au sein du réseau.
Pour savoir comment monter un RIG de minage, rendez-vous ici

Casper n’aime pas les méchants

Par souci de sécurité réseau, le FFG incorpore un mécanisme qui ‘slash’ (expulse du système) tout nœud qui tente de soumettre des votes de façon inappropriée (ou ‘évidemment malveillante’, selon Buterin). Voici les deux ‘conditions tranchantes’ :

  •  ‘NO_DBL_VOTE’, qui interdit à un acteur d’avoir deux votes différents sur la même époque, permettant ainsi à un mauvais acteur qui a créé deux identités/comptes de participer à la validation du réseau sans risquer d’ETH.
  • ‘NO_SURROUND’, qui interdit un vote référençant un bloc se trouvant en arrière dans la chaîne, ‘oubliant’ ou écrasant ainsi les transactions récentes sur la chaîne de blocs.

Ces conditions sont en place pour s’assurer que personne ne peut altérer la blockchain, en se donnant un avantage injuste ou en effaçant des transactions. Aucun agent douteux ne peut annuler ses dépenses par un double vote, ou en réécrivant la chaîne à sa guise.
Certains observateurs estiment que le PoS pourrait centraliser la puissance du réseau entre les mains de ceux qui peuvent se permettre de participer régulièrement. Casper FFG n’incite pas à élargir le nombre d’intervenants ni à le limiter à tous les grands industriels du minage ou aux baleines, sauf quelques-uns : chaque partie prenante supplémentaire du système nuit aux revenus d’une partie prenante précédente. ‘Si plus de gens déposent, alors chaque validateur gagne un peu moins’, a admis Buterin. Bien que cela soit vrai sur le papier, il semble improbable qu’un groupe de développeurs si engagés dans la distribution équitable du pouvoir systémique ne tiennent pas compte d’une telle éventualité ou prévoient d’éviter cette éventualité.
Ils ont abordé ce problème, dans une certaine mesure, en veillant à ce que les pilleurs coupés perdent 3 p de leur participation (où p= la partie des autres validateurs coupée dans les quatre mois suivants la barre oblique de l’utilisateur). En clair, parier plus d’Ether = perdre plus d’argent. Non seulement cela, mais le système est conçu pour encourager un utilisateur à utiliser ‘les modes de défaillance qui sont décorrélés au maximum’ des modes de défaillance des autres utilisateurs. Pour éviter de vous retrouver avec un groupe d’autres acteurs dans un délai de quatre mois, vous devriez éviter d’être dans des pools. Vous devriez également éviter d’utiliser les mêmes systèmes d’exploitation, les serveurs privés virtuels (VPS), ou les implémentations similaires aux autres. ‘Vous serez bien mieux si vous échouez seul que si vous échouez avec tout un tas d’autres personnes’, a noté Vitalik. Vous devriez vous décentraliser par rapport à d’autres personnes exécutant des nœuds, ce qui aiderait l’ensemble de la plateforme à rester décentralisée — on peut espérer.

Étape 5 : Déconnexion

Si vous décidez de mettre fin à votre participation au réseau, vous devrez vous déconnecter. Une fois que vous avez commencé à vous déconnecter via votre client, il faut environ une semaine pour que la blockchain Ethereum vous inscrive comme ‘complètement hors des blocs’ — environ 700 ‘dynasties’ de blocs validés. Une fois déconnecté, vous devez attendre l’intervalle de ces quatre mois, évoqués ci-dessus, afin de récupérer vos Ether en enjeu. Après quatre mois, vous récupérez votre Ether.
Buterin a conclu son discours en souhaitant au public une ‘expérience joyeuse et une bonne validation’.


Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.
Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Pour apprendre comment fonctionne le minage et à quoi il sert, vous pouvez regarder notre vidéo d’introduction sur le sujet : 

Sources : youtube.com et ethnews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *