Un artiste de rue perçoit $1000 de ses QR codes de Bitcoin

L’artiste de rue français, Pascal Boyart, apporte du Bitcoin dans le monde de l’art. Le peintre mural connu sous le pseudonyme «PBOY» incorpore des QR codes de Bitcoin dans ses œuvres. Cela lui permet de recevoir des dons du public en crypto.

Le terme “artiste en difficulté” est un adage de longue date. Tous les artistes n’ont pas la chance d’avoir un riche mécène qui finance leurs talents. Même avec des plateformes de crowdfunding comme Ulule et Patreon, il est encore difficile pour de nombreux artistes de gagner leur vie. Pour Boyart, la solution au problème a été le Bitcoin, la crypto-monnaie la plus connue au monde.

L’artiste de rue français a récemment pris de l’importance lorsque l’une de ses peintures murales est devenue un sujet d’actualité sur le surreddit consacré au Bitcoin. Beaucoup de Redditors ont été impressionnés non seulement par son talent mais aussi par la fusion de l’art et du bitcoin.

En plus d’ajouter des QR codes bitcoin à ses peintures, Boyart explore également des thèmes liés aux cryptos et à la décentralisation dans son travail. L’œuvre qui a rendu populaire Boyart sur Reddit était une peinture murale de Rembrandt, le célèbre peintre hollandais.

En dépit de son talent incroyable, Rembrandt a eu de graves problèmes financiers au cours de sa vie. Il a même dû vendre sa maison en raison de la dette croissante. Il y a une composante anachronique à la peinture murale, Rembrandt a vécu au 17ème siècle mais est représenté en train de lire un journal.

Bien que ce soit la pièce qui a attiré l’attention de Boyart, l’artiste dit avoir incorporé des thèmes de crypto dans des travaux antérieurs. Selon PBOY:

J’ai d’abord inclus un QR code Bitcoin dans mon travail en novembre 2017. J’ai peint un fragment d’art de rue représentant un enfant demandant à son père «Papa, qu’est-ce que l’argent?» Et j’ai placé un QR code sur le côté de ma signature. Je ne savais pas si quelqu’un l’avait déjà fait, mais je voulais voir si les gens pouvaient soutenir les artistes de rue avec des dons. Je l’ai fait en hommage au livre d’Andreas Antonopoulos, The Internet of Money.

Jusqu’à présent, Boyart a reçu plus d’environ 0,11 bitcoin (environ 1000 $) en dons. L’artiste se décrit comme un passionné de crypto disant que l’industrie de la création a beaucoup à bénéficier de la décentralisation. Selon Boyart, les artistes peuvent profiter du nouveau paradigme économique rendu possible par la technologie du Bitcoin.

Traduit librement depuis Bitcoinist.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *