Qu’est ce que le minage ?

La cryptomonnaie est devenue un sujet grand public et si vous lisez cet article, c’est que vous avez conscience du fait qu’il est nécessaire de s’y intéresser dès aujourd’hui.
On va voir le fonctionnement du minage le plus simplement possible en vulgarisant un maximum et sans entrer dans trop de détails techniques pour l’instant. Je parlerais également de l’intérêt de miner des cryptomonnaies pour des particuliers tels que vous et moi en vous montrant ce qu’on peut gagner en construisant une machine de minage par cartes graphiques.

La technologie

Dans l’univers du minage des cryptomonnaies, le terme de « preuve de travail » ou « POW » pour Proof of work est bien connu et largement employé. Même si vous ne minez pas de cryptomonnaie, vous l’avez sans doute déjà entendu. Les mineurs ne sont pas des personnes qui mettent des coups de pioches dans des caillou. Un mineur est quelqu’un comme vous et moi, qui met la puissance de calcul de son ordinateur au service du réseau qu’il soutient, comme par exemple Ethereum ou Bitcoin, afin de participer au consensus de validation des transactions qui circulent au sein de ce réseau.

Pour comprendre l’importance et le fonctionnement du minage par carte graphique, nous allons le comparer au mode de validation dans le système bancaire classique.
Dans le système bancaire classique, les validations de transactions sont assez basiques puisque tout est centralisé. Lorsque vous effectuez un virement à votre voisin, la banque garante de vos fonds valide automatiquement la transaction lorsqu’elle s’est assurée que vous possédez le montant en question et que l’adresse de votre destinataire existe bien. À l’arrivée, c’est la même chose, la banque du receveur vérifie que l’adresse d’émission est correcte et que celle de son client est apte à recevoir des fonds. Après cela, la transaction est validée et la banque applique des frais pour ce service.
Avec la cryptomonnaie, tout est décentralisé. Cela signifie que les cryptomonnaies ne possèdent pas de banques centrales pour valider les transactions, ni pour créer de nouvelles unités comme c’est le cas dans le système classique avec les planches à billets. Les transactions doivent donc être validées par les utilisateurs eux même et de nouvelles unités de monnaies sont créées à chaque bloc validé. Pour que cette opération soit sécurisée et pour empêcher la fraude, le protocole de validation oblige les mineurs à dépenser de l’énergie — donc de l’argent — en fournissant un « travail » informatique énergivore. C’est ce qu’on appelle « la preuve de travail »
Ce principe se nomme « Hashage » et il a été inventé par Adam Back en 1997 sous le nom de « Hashcash. »
Par son rôle de validateur, le mineur qui trouve la solution du hash permettant d’ajouter un bloc à la chaîne de blocs sera récompensé d’un montant de la monnaie de ce réseau, par exemple en Ethereum s’il mine sur ce réseau.
Le minage est donc une bonne manière d’investir dans la cryptomonnaie tout en soutenant activement son développement. Vous pouvez revendre la cryptomonnaie que vous avez gagné ou la réinvestir dans le trading, ce qui est un très bon moyen d’augmenter votre capital, à condition d’avoir suffisamment de connaissances sur le sujet. Si ça n’est pas le cas, vous pouvez suivre nos formations ou vous abonner à Whales of Kraken qui s’occupera de trader vos gains de minage pour vous.

Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.
Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *