Ethereum rejoint Monero contre les ASIC ?

La communauté crypto se prépare à une véritable révolution — les cryptomonnaies de pointe peuvent abandonner l’algorithme de preuve de travail (PoW). La raison est que le jeu de grande envergure mené par le géant Bitmain, construit un monopole sur le marché en sortant de nouveaux ASIC de plus en plus puissants. Cela concerne non seulement les utilisateurs qui préfèrent les fermes de GPU traditionnelles, mais aussi les développeurs eux-mêmes, car l’écosystème devient de plus en plus centralisé et vulnérable aux attaques.

Il semble que la production en série d’ASIC à courte durée de vie pour les nouvelles cryptomonnaies s’est transformée en une course aux armements entre Bitmain et ses rivaux moins rapides. Tout le monde veut être le premier à miner la dernière pièce de l’algorithme PoW, promettant un retour sur investissement rapide et ne laissant aucune chance aux fermes de GPU. Les premiers Antminers sont vendus avant le début des ventes officielles et les utilisateurs semblent atteindre les bénéfices promis. Les taux croissants de hachage par les ASIC conduisent à la centralisation des Blockchains, ce qui est une catastrophe pour la sécurité de ces réseaux qui reposent justement sur la décentralisation. Je vous rappelle que, plus un réseau est décentralisé, plus il est sécurisé et durable.

Résistance aux ASIC

Dans la communauté, Bitmain a acquis la réputation d’être un « groupe cupide » après avoir utilisé un énorme hashrate sur son propre pool (Antpool.com) pour bloquer des transactions dans le réseau Bitcoin. La formation de résistance elle-même a commencé au début de l’année lorsque Bitmain a soudainement annoncé le lancement de la production d’Antminer A3 pour l’exploitation de SiaCoin, détruisant 4 mois de travail de son ancien concurrent Obelisk.

https://twitter.com/BITMAINtech/status/953498092841590784
À cette époque, David Warrick, le fondateur de SiaCoin et propriétaire d’Obelisk, n’a pas tenu sa promesse de fork et a donné à Bitmain une chance de régler la situation.


En fait, la situation a été corrigée par elle-même. Au début des ventes, Bitmain a promis un bénéfice quotidien de 460 $, qui en 10 jours seulement a chuté de 2 fois pour aujourd’hui tomber à 10 $.

Récompenses estimées
Source de l’image : Whattomine

Carton jaune # 1

À peine le temps de se relever de l’annonce du Antminer A3, que Bitmain annonce un nouveau modèle, qui permet cette fois le minage d’une cryptomonnaie plus populaire, le Monero (XMR) :

https://twitter.com/BITMAINtech/status/974180147166261248

Les développeurs de ce dernier étaient moins respectueux que SiaTech et ont tenu leur promesse de faire un hard fork pour résister aux ASIC. Néanmoins, Bitmain se dégage de toute responsabilité pour d’éventuels problèmes avec Monero, en plaçant rapidement l’avertissement suivant sur son site :

« Une cryptomonnaie majeure qui utilise la fonction de hachage CryptoNight est sur le point de changer son algorithme, et d’après sa déclaration publique, elle est destinée à invalider les ASIC, y compris X3. »

Bien que les mineurs ASIC soutiennent d’autres cryptomonnaies, par exemple, Bytecoin, Aeon et Dash, qu’en est-il du bénéfice de 4 500 $ promis par mois qui s’est transformé en citrouille ?

Rendement mensuel au 2 Mai 2018, selon Cryptocompare

Rendement mensuel au 17 mars, selon Cryptocompare

Source des images : Cryptocompare

D’autant plus que de nombreux utilisateurs sont insatisfaits de la rentabilité réduite et des équipements inutilisables qui « s’arrêtent toutes les 30 à 40 minutes et redémarrent le PC » depuis l’arrivée des ASIC.

Poster

Carton jaune # 2

Les propriétaires de Bitmain n’auraient pas été eux-mêmes s’ils n’avaient pas convoité une cryptomonnaie encore plus en vogue. Le 3 avril, les développeurs ont annoncé la sortie du “EtHash ASIC » le plus puissant et le plus efficace au monde, sur lequel travaillent Ethereum et Ethereum Classic.

https://twitter.com/BITMAINtech/status/981169456411021312

Bitmain a réfuté avec succès la croyance générale selon laquelle le protocole Ethash est résistant aux ASIC et que l’Ethereum ne peut être miné que par des GPU.

En plus de Bitmain, trois autres entreprises travaillent dans ce sens, dont l’une — Halong Mining — a récemment rejoint l’initiative « Blockchain Defensive Patent License » avec un brevet pour la version ouverte de la technologie AsicBoost.

Il semble que cela ait suscité des inquiétudes au sein de la Fondation Ethereum, qui jusque-là avait tardé à passer à l’algorithme Proof-of-Stake (PoS) pour réduire le rôle de l’exploitation minière. Est-ce que Bitmain est sûr que Ethereum ne sera pas capable d’abandonner PoW ? La transition vers PoS se traduira-t-elle par un autre hard fork de style Ethereum Classic ?

Alors qu’un développeur Ethereum initie une Proposition d’amélioration de l’Ethereum (EIP) # 958 sur Github, et qu’un autre obtient 57 % de voix favorables à un hard fork de ses partisans Twitter, Vitalik Buterin partage son avis sur le réel impact des ASIC sur Ethereum :

« Je suis en principe ouvert à cela, mais je pense qu’il est trop tôt pour s’engager dans un fork spécifique, car nous en savons encore trop peu sur le type d’ASIC en question. Qu’il s’agisse d’ASIC ou de GPU super-optimisés dont les parties non essentielles sont supprimées, nous n’avons pas beaucoup d’options pour changer l’algorithme. »

Il a également déclaré à Cointelegraph qu’il s’attendait à ce que « le débat continue dans la communauté à court et moyen terme ».

Il semble qu’il a raison. Certains utilisateurs s’attendent à voir bientôt un grand nombre de GPU arriver sur le marché de l’occasion. D’autres font attention à la pertinence de l’Antminer E3 au moment des premières livraisons. Selon AsicMinerValue, les propriétaires d’E3 recevront 7,38 $ par jour ou 221,36 $ par mois après déduction des frais d’électricité.

Alors que Bitmain se dérobe à nouveau à ses responsabilités et accepte volontiers les commandes de l’Antminer E3, elle refuse les commandes supérieures à 5 unitésSelon le fabricant, au moment où les expéditions commenceront, les performances et l’efficacité énergétique du modèle seront améliorées.

Risque de pénalité

Le monopole de Bitmain continue de croître. Dans le même temps, le nombre de pièces disponibles diminue et le nombre de mineurs reste le même. Le débat devient plus tendu, ce qui implique plus de pression sur l’équipe de développement. Les créateurs de ZCash ont été ouvertement accusés de trahir les intérêts de la communauté, Monero a mené un hard fork, et Ethereum est en train de changer l’algorithme.

Alors que certaines entreprises mènent des hard fork et que d’autres se contentent d’attendre, Bitmain et ses concurrents apportent sur le marché des appareils de plus en plus puissants qui peuvent supplanter les configurations actuelles. Cependant, il est utile de se souvenir d’un point faible des ASIC, c’est qu’ils peuvent être touchés par les adeptes de la résistance ASIC. C’est l’ impossibilité de reprogrammer le noyau. Ainsi, des changements fondamentaux dans l’algorithme PoW pourraient bientôt envoyer Bitmain sur le banc de touche.

Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.

Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Librement traduit de cointelegraph.com

2 Commentaires sur “Ethereum rejoint Monero contre les ASIC ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *