La Caroline du nord fait fermer un pool de minage

Un État américain a émis une ordonnance de cesser et de s’abstenir à une société prétendument engagée dans l’extraction de cryptomonnaie. Cette ordonnance fait suite à une précédente ordonnance temporaire de cesser et de s’abstenir à l’entreprise il y a deux mois, à laquelle elle n’a pas répondu.

Ordonnance de cesser et de s’abstenir

L’État américain de Caroline du Nord a émis une ordonnance de cesser et de s’abstenir à Power Mining Pool (PMP) la semaine dernière. Après une enquête, la Division des valeurs mobilières de l’État a déclaré :

La Division des valeurs mobilières a conclu que PMP contrevenait à la Loi sur les valeurs mobilières : a. offrir des titres non enregistrés sous forme de « parts de pool minier » ; b. offrir des titres alors qu’il n’est pas inscrit pour le faire ; et c. faire des inexactitudes importantes lors de l’offre de titres.

L’ordre impose à la société et à toute personne, employée, dirigeant, directeur, entité ou entrepreneur indépendant sous sa direction ou son contrôle de cesser définitivement de vendre des titres dans l’état jusqu’à ce qu’il soit enregistré ou exempté.

Ils ne doivent pas non plus agir en tant que négociants en valeurs mobilières, vendeur ou agent, sauf s’ils sont enregistrés auprès de l’État. De plus, ils ne doivent pas commettre de fraude dans le cadre de l’offre ou de la vente de titres ni enfreindre d’autres dispositions et règles de l’État.

Cette ordonnance fait suite à une ordonnance temporaire de cesser et de s’abstenir émise par la même division le 2 mars. Toutefois, la compagnie n’a ni répondu à l’ordre ni demandé d’audience. Au lieu de cela, son site Web, qui est son principal établissement, s’est déconnecté le 6 mars, a révélé l’ordre.

Opérations douteuses

L’État de Caroline du Nord a décrit PMP comme une entreprise en ligne non enregistrée dans un territoire, sans lieu de travail physique et « Les personnes qui ont géré le PMP ne sont pas identifiées ».

La compagnie indique qu’elle possède et exploite des installations de minage capables d’exploiter sept cryptomonnaies différentes 24 heures par jour, 7 jours par semaine. La société indique également que ces plates-formes suivent la rentabilité de chacune des sept cryptos et « changent automatiquement d’algorithme en fonction de la rentabilité. »

PMP propose également des actions de pool de minage aux investisseurs pour les exploiter en leur nom. (cloud mining) « Les investisseurs qui achètent des parts de pool de minage doivent d’abord acheter des bitcoins avec des monnaies fiduciaires, comme le dollar américain ou l’euro ». « Ensuite, PMP demande aux investisseurs de déposer leur bitcoin dans le portefeuille bitcoin de PMP afin de créer un compte sur le site Web de PMP. » La société prétend alors exploiter les cryptomonnaies au nom des investisseurs et les payer dans les cryptomonnaies choisies.

Les investisseurs peuvent également « échanger les cryptomonnaies minées contre du bitcoin ». PMP affirme qu’elle paiera aux investisseurs « tous les profits que nous réalisons dans le pool de trading » toutes les trois heures.

Le secrétaire d’État de la Caroline du Nord a écrit :

Les actions du pool minier sont des valeurs mobilières et ne sont pas enregistrées auprès de l’administrateur… PMP omet volontairement de divulguer des faits importants lors de l’offre des actions du pool minier.

Pour monter votre RIG de minage par GPU, vous pouvez suivre nos tutoriels et me poser vos questions par mail à l’adresse suivante : mining@crypto-analyse.org. Je réponds à tout le monde aussi précisément que possible, il faut juste parfois être patient, car je traite les messages par ordre d’arrivée.

Pour être tenu informé des news et autres sujets concernant le mining, vous pouvez nous rejoindre sur Telegram :

Librement traduit de bitcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *