Le Petro du Venezuela reçoit le prix Satoshi Nakamoto

Controversé peut être le meilleur mot pour décrire le voyage de la cryptomonnaie nationale du Venezuela jusqu’à présent. Le Petro a été lancé fin février par le pays sud-américain, et selon son white paper, chaque jeton Petro représente un baril de pétrole brut dans la nation riche en pétrole. Le Petro a maintenant reçu le prix Satoshi Nakamoto en reconnaissance de sa “contribution exceptionnelle au développement de l’industrie blockchain”. Le prix a été décerné par l’Association russe de la crypto-monnaie et de la blockchain (RACIB) lors d’une cérémonie tenue au World Trade Center de Moscou.

AJOUTER À LA CONTROVERSE
Le prix a augmenté l’association controversée entre le gouvernement russe et le gouvernement vénézuélien en ce qui concerne le Petro. Quand il a été créé, le Petro a été vu comme un moyen de contourner les sanctions du gouvernement américain sur le Venezuela et d’aider la nation à relancer son économie, le président vénézuélien l’ayant même qualifié de kryptonite qui aiderait à combattre Superman.

La controverse a été grandement alimentée par un rapport du Time qui a prétendu que le gouvernement russe avait travaillé dans les coulisses pour aider le gouvernement vénézuélien à lancer sa crypto. Selon une source qui n’a pas été révélée dans le rapport, le président russe était un fervent partisan du développement du Petro et l’a considéré comme un moyen d’échapper aux sanctions américaines.

La participation du gouvernement russe a été gérée par deux intermédiaires étroitement liés aux plus hauts échelons du gouvernement russe, a ajouté le rapport. Les deux hommes, Denis Druzhkov et Fedor Bogorodsky, ont été reconnus comme faisant partie de l’équipe Petro par le président vénézuélien, Nicolás Maduro, qui les a remerciés pour leur contribution inestimable.

La participation et le soutien de la Russie à Petro découlaient de son désir de trouver un moyen de contourner les sanctions imposées aux États-Unis et aux autres grands pays économiques après l’invasion de l’Ukraine. Avec le Petro, la Russie espère y parvenir et mettre un terme à la prédominance du dollar américain dans le commerce mondial, objectif qu’elle a exprimé depuis longtemps.

Les Etats-Unis ont été parmi les opposants les plus virulents du Petro, avec le gouvernement américain avertissant ses citoyens de ne pas participer à la vente du Petro ou de tout autre jeton numérique offert par le gouvernement du Venezuela. Selon le Trésor américain, participer à la vente du Petro serait considéré comme une extension du crédit au Venezuela, ce qui est interdit par les sanctions américaines actuelles contre le pays.

Le Venezuela n’envisage pas de s’arrêter de sitôt et a même annoncé son intention de créer un jeton Petro Gold, dont la valeur représentera les réserves d’or du pays. Il reste à voir à quel point le Petro aura un impact sur l’économie du Venezuela.

Traduit librement depuis themerkle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *