La police Russe arrête des mineurs illégaux

La police russe a arrêté jeudi, deux personnes pour avoir dirigé une ferme illégale de minage de cryptomonnaies.

La porte-parole du ministère de l’Intérieur, Irina Volk, a déclaré que la police avait arrêté deux individus en relation avec une ferme de minage de cryptomonnaies découverte dans une usine de caoutchouc abandonnée. Selon un reportage de la presse russe, les autorités auraient découvert plus de 6 000 machines de minage sur le site de la ville d’Orenbourg. La police accuse deux anciens employés de l’usine de dommages matériels, entre autres infractions pénales, selon le rapport.
Selon les reportages des médias russes, des rumeurs sur la ferme de minage ont commencé à se répandre au début du mois de mars, mais la police a refusé de confirmer son existence. La porte-parole du ministère de l’Intérieur a indiqué plus tôt aujourd’hui que la ferme avait volé plus de 8 millions de kWh d’électricité pour un coût estimé à 60 millions de roubles (environ 1 million de dollars).
 

 

Voici le lien vers l’article original de la presse russe : ICI

Ce n’est pas la première fois que les autorités russes ont mis fin à des opérations illicites de minage. En février, la police a arrêté plusieurs scientifiques travaillant dans un institut de recherche sur les armes nucléaires qui utilisaient les supercalculateurs de l’installation pour leur minage personnel.
Un peu partout dans le monde, on découvre des installations clandestines de minage. C’était le cas en Australie ou des employés d’une agence météorologique utilisaient leurs machines de travail pour miner des cryptomonnaies. Parmi ces abus, on peut encore citer des employés du bureau du procureur général de Louisiane et du ministère de l’éducation de New York qui utilisaient leurs ordinateurs de bureau pour le minage.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *