Depuis le pic de janvier 2018, le volume d'échange journalier des crypto-monnaies a baissé de 75 %

Alors que les marchés mondiaux de crypto-monnaie continuent de glisser en dessous du pic de janvier, il devient de plus en plus évident que le prochain boom n’est pas prêt d’arriver.

Le prix de Bitcoin est en baisse de près de 50 % depuis le 7 janvier dernier, et les altcoins ont connu des pertes moyennes d’environ 60 % dans le même laps de temps.

Bien que ces chiffres ne soient pas des indicateurs encourageants, le plus significatif reste la variation du volume des transactions. Quelques jours avant le pic du 7 janvier 2018, le volume des transactions mondiales de toutes les crypto-monnaies atteignait le niveau record de 71.6Mds $. Au cours des derniers jours, le volume journalier a fluctué autour de 15Mds $, soit une réduction de près de 80% des activités de négociation.

Cette perte massive de volume suggère deux réalités. Le premier est que les traders actifs, qui ont peut-être accumulé des profits massifs pendant le marché haussier, ont été ébranlés en raison de pertes significatives. Ceci est bien sûr naturel, et bien que ce ne soit pas une influence généralement positive sur les marchés, il n’y a pas lieu de trop s’en inquiéter.

La deuxième réalité beaucoup plus sérieuse est que l’intérêt général pour les crypto-monnaie diminue actuellement. Parmi les nouveaux investisseurs ayant découvert cette nouvelle technologie pendant les vacances de fin d’année, nombre d’entre eux ne cherchent plus à acheter du Bitcoin ou de l’Ethereum. Il est probable qu’eux aussi ont été largement ébranlés par la tendance baissière prolongée.

Google Trends soutient cette hypothèse : la recherche du mot Bitcoin a en effet atteint un pic en décembre 2017 lorsqu’il a atteint les 20 000 $. Les recherches associées au terme Bitcoin sont depuis en baisse de près de 80 %. Le terme crypto-monnaie s’est un peu mieux comporté, mais connaît tout de même une baisse d’intérêt de 75 % depuis le pic du 7 janvier. Les recherches liées aux crypto-monnaies sont tombées au même niveau que celui observé à la fin d’octobre, lorsque la capitalisation boursière mondiale des crypto-monnaies représentait la moitié de celle d’aujourd’hui.

Librement traduit de The Merkle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *