“Bitcoin est le Napster des actifs numériques”

Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a récemment déclaré que les crypto-monnaies résolvaient les problèmes bancaires et de transferts de fonds dans le monde réel. Ce faisant, il a également déclaré que Bitcoin “est le Napster des actifs numériques.

Bien que le PDG de Ripple affirme que les comparaisons entre sa crypto-monnaie et Bitcoin sont finalement des compliments, il a également comparé la crypto-monnaie dominante au service internet de partage de fichiers peer-to-peer Napster – révolutionnaire à l’époque mais qui n’a pas réussi à perdurer.

S’adressant à Bloomberg Asia avant sa participation à la conférence Millennium 2020 à Singapour, Garlinghouse a déclaré :

Certains peuvent regarder le Bitcoin et dire que c’est le Napster des actifs numériques. Ce que je veux dire par là, c’est que Napster a été le premier à numériser de la musique et à démontrer que vous pouviez faire beaucoup de choses cool avec ça. Mais en fin de compte, ils contournaient les lois, ils contournaient les redevances, puis le gouvernement est intervenu et Napster n’a pas réussi. Mais SpotifyiTunes et Pandora ont réussi.

Je pense que vous trouverez que la prochaine génération d’actifs numériques finira par résoudre certains des problèmes que Bitcoin a tenté de résoudre.

Cette affirmation peut, bien entendu, être facilement interprétée comme un moyen pour promouvoir Ripple – une crypto-monnaie loin d’être décentralisée qui vise à aider les institutions financières traditionnelles à régler les paiements transfrontaliers et domestiques.

À bien des égards, Bitcoin est en effet similaire à Napster, dans la mesure où il vise à saper les infrastructures traditionnelles et réglementées. Cependant, les suppositions selon lesquelles Bitcoin ira dans la même direction que le service de partage de fichiers, tiennent peu de place. On pourrait tout aussi bien comparer Bitcoin au moteur à combustion ou faire des remarques peu flatteuses sur Ripple, tels que :

Sélection_001.png

Bitcoin est le Napster des actifs numériques.
Ripple est l’Enron des actifs numériques.

Naturellement, les remarques de Garlinghouse sont en grande partie destinées à encourager l’investissement sur Ripple. Il a également expliqué :

Si vous deviez envoyer aujourd’hui 10 000 $ en Californie depuis Singapour, le moyen le plus rapide pour nous de le faire est d’aller à l’aéroport et de prendre l’avion jusqu’à là-bas. C’est fou de penser à ça à l’âge d’internet. Quand nous pensons aux clients qui sont venus à bord, c’est parce que nous résolvons ce vrai problème. Nous changeons la nature d’un paiement prenant des jours pour s’installer en Californie en quelques secondes.

Nous commençons tout juste à démarrer, nous sommes sur le premier km dans un marathon, mais nous avons franchi cette ligne de départ. C’est une activité réelle.

Garlinghouse néglige de mentionner que d’autres crypto-monnaies permettent des transactions financières quasi-instantanées, mais sans l’aide des banques.

Traduit librement depuis Bitcoinist

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *