Buterin présente une solution de mise à l'échelle de la blockchain qui pourrait rendre les échanges "résistants aux hacks"

Vitalik Buterin, co-fondateur d’Ethereum, a présenté une solution de mise à l’échelle de la Blockchain appelée Plasma Cash, une version encore plus évolutive d’une solution existante appelée Plasma, lors d’une conférence diffusée en direct sur YouTube à l’Ethereum Community Conference à Paris le vendredi 9.

Plasma Cash a été développé par Buterin et les développeurs Dan Robinson et Karl Floersch.

Plasma lui-même est une solution de mise à l’échelle en chaîne pour Blockchains, introduite par Buterin et le créateur du Lightning Network, Joseph Poon, en août 2017. Plasma fonctionne en optimisant les données transmises à la racine de la Blockchain, réduisant les frais de transaction pour les contrats intelligents et les applications décentralisées (Dapps).

Le problème avec l’évolutivité de plasma, selon Buterin, est que chaque utilisateur doit télécharger et authentifier chaque bloc plasma, ce qui empêche la mise à l’échelle exponentielle.

Pour expliquer le modèle Plasma Cash, Buterin donne l’exemple que si un utilisateur dépose une certaine quantité d’éther à un échange crypto ou à un service tiers, une pièce de plasma sera créée avec la même valeur d’éther et un identifiant unique qui ne peut pas être fusionné ou divisé.

Contrairement à Plasma, Plasma Cash exigerait seulement des utilisateurs de prêter attention aux blocs qui contiennent des pièces dont ils veulent garder la trace :

“Un utilisateur a seulement besoin de vérifier la disponibilité et l’exactitude de la chaîne plasma […] à l’index spécifique de la pièce, de toutes les pièces qu’ils possèdent et de toutes les pièces dont ils se soucient.”

En ce qui concerne les applications pratiques actuelles de Plasma Cash, Buterin voit une possibilité pour les échanges cryptographiques de tirer parti de la technologie pour se rendre plus “résistant au hack”.

Puisque chaque pièce de plasma a un propriétaire, les pièces ne sont pas entièrement fongibles ou interchangeables : personne ne peut prendre la pièce d’un autre utilisateur sans que le propriétaire de la pièce ne soit alerté. Dans ce cas, le propriétaire de la pièce empêchera le retrait frauduleux potentiel par le biais du « système de plainte » en montrant ses « données de preuve » pour l’historique de sa pièce.

Buterin note que même si un piratage se produit sur un échange en utilisant Plasma Cash, les utilisateurs ne perdront pas leur argent :

“Indépendamment de ce qui se passe dans l’échange, les utilisateurs peuvent utiliser leur argent grâce à la procédure de sortie de plasma et sortir leur argent.”

Buterin termine son discours avec un pronostic positif pour l’utilisation future de Plasma Cash :

“la prochaine fois que le prochain grand échange de plusieurs milliards de dollars écrit par un développeur totalement incompétent sera piraté, personne ne perdra d’argent.”

Segregated Witness (SegWit), une solution d’évolutivité pour Bitcoin (BTC), a récemment été implémentée sur divers échanges crypto. L’échange Bitfinex a annoncé la mise en œuvre de SegWit le 20 février, et l’échange cryptographique et le portefeuille Coinbase ont annoncé leur implémentation SegWit le 23 février. La version client Bitcoin Core, qui supporte pleinement la technologie SegWit, a été officiellement publiée le 26 février.

Librement traduit depuis Cointelegraph

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *