Les 3 facteurs qui expliquent la baisse du cours du Bitcoin

Ce 8 mars, le prix du Bitcoin a chuté à 9 000 $, après avoir atteint 11 000 $ il y a seulement 48 heures. Les analystes ont attribué trois facteurs principaux à cette baisse : la vente massive organisée par Mt. Gox, l’annonce réglementaire de la SEC et les sanctions à l’égard des plateformes d’échange japonaises.
La vente de 404M $ par Mt. Gox
Selon le document officiel publié par Mt. Gox, un montant de 404M $ de Bitcoin et Bitcoin Cash a été vendu ces derniers mois et selon un prix déterminé par les administrateurs de la plateforme. 
Mt. Gox a l’intention de liquider l’ensemble de ses actifs restants au cours des prochains mois, soit 166 344 bitcoins, d’une valeur d’environ 1,7Md $ selon le cours actuel. 
Il est probable que la vente anticipée de plus d’un milliard de dollars de Bitcoin ait provoqué un effet domino sur de nombreux bourses de crypto-monnaies, entraînant la baisse de la valeur du Bitcoin et d’autres crypto. 
L’annonce de la SEC
Cette semaine, la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC) a annoncé que les bourses de crypto-monnaies ayant répertorié des ICOs sur leurs plateformes devaient s’inscrire auprès de l’agence fédérale.
Comme CCN l’a rapporté, le PDG de Ripple Brad Garlinghouse a déclaré que le marché réagissait de manière excessive à l’annonce de la SEC, étant donné que les plateformes ont des options simples pour répondre aux exigences de la SEC : retirer les tokens des ICOs ou s’enregistrer auprès de l’agence fédérale.

Après la déclaration de la SEC d’hier, j’entends certains acteurs crypto parler de l’incertitude réglementaire actuelle. Qu’est-ce qui est incertain ? Les déclarations de SEC ont été cohérentes et claires. “L’incertitude réglementaire” est juste un euphémisme pour “nous espérons pouvoir ignorer les règlements de la SEC. Brad Garlinghouse

Andreas Antonopoulos, un expert de la crypto-monnaie et de la sécurité très respecté, a souligné que les annonces de la SEC et d’autres agences fédérales étaient attendues. Il explique même :

Les récentes déclarations de la SEC et du Financial Crimes Enforcement Network ne sont pas surprenantes. J’ai depuis des années averti les gens des risques potentiels (techniques, financiers et légaux) d’investir dans des ICOs.” 
Les plateformes d’échange sanctionnées au Japon
Comme l’a rapporté le journaliste Yuji Nakamura, le gouvernement japonais a récemment sanctionné quatre plateformes d’échange de crypto-monnaies et révoqué la licence de deux autres pour des failles de sécurité et le non-respect des règles de lutte contre le blanchiment d’argent et de KYC.
Étant donné que le Japon reste le plus grand marché Bitcoin avec plus de 51% des échanges mondiaux, les analystes ont déclaré que la répression actuelle a eu un impact sur le marché mondial des crypto-monnaies.

Librement traduit de CCN.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *