Qu'est-ce que po.et ?

Dans le monde de la rédaction, de l’édition et du divertissement, tout se trouve dans un espace clos et centralisé. Po.et tente de changer cela en laissant les créateurs posséder leur contenu à tout moment. L’utilisation de la technologie de blockchain est une approche intéressante qui attirera l’attention sur cette nouvelle solution. Le moment est venu d’approfondir le projet Po.et dans son ensemble.

Qu’est-ce que Po.et peut faire exactement ?

Il parait évident que les internautes souhaitent se diriger vers la blockchain pour les auteurs / créateurs de contenu. Il est très difficile de revendiquer la propriété de ses créations à notre époque sur-connectée. Avec Po.et, cette situation va changer dans un proche avenir. Les créateurs peuvent générer des titres immuables et horodatés d’œuvres créatives en enregistrant leurs actifs sur le réseau Po.et. L’attribution des métadonnées reste sûre et vérifiable à tout moment, ce qui fait que ce projet vaut la peine d’être surveillé.

Comment le Po.et va réussir ?

Po.et est un réseau ouvert qui fait le pont entre les créateurs et les éditeurs. Il permet de découvrir facilement de nouveaux contenus ou de vérifier l’authenticité des créations existantes. Tout cela est autorisé par un système d’attribution véritablement transparent. C’est en partie pour cette raison que la blockchain est si excitante, car elle permet d’enregistrer des données immuables tout en restant vérifiable publiquement.

La création et la délivrance de licences “copyright” peuvent ainsi se faire avec simplicité. En utilisant la cryptographie, éditeurs et créateurs peuvent automatiser le processus d’octroi de licences sans avoir recours à des intermédiaires. Les propriétaires peuvent utiliser un modèle de licence préexistant ou créer leurs propres termes et conditions comme ils l’entendent.

Avec cette approche basée sur la blockchain, les gens peuvent payer une petite redevance pour utiliser n’importe quel contenu sous licence hébergé sur Po.et. Ces paiements sont entièrement automatisés, ce qui rend la plate-forme assez agréable à utiliser. Il est également intéressant de noter que Po.et est flexible, et tout le contenu enregistré sur cette blockchain ne doit pas être partagé publiquement. C’est une fonctionnalité assez intéressante qui distingue ce projet de bloc-chain du reste.

Et le Po.et Token ?

Comme il est d’usage de nos jours, ce réseau de blockchain a sa propre monnaie native. Le jeton Po.et peut être utilisé pour rejoindre un marché et améliorer la découverte globale du contenu, et ainsi acquérir une réputation sur la plateforme, et voter sur les améliorations de protocole. Il y a beaucoup de potentiel pour ce jeton et l’écosystème dans son ensemble, en supposant que les créateurs de contenu et les éditeurs en prennent conscience.

Quel avenir ?

L’année 2018 sera le début du lancement de l’API Po.et éditeur, connu sous le nom de Frost. De plus, il y aura un plugin WordPress personnalisé permettant aux créateurs de contenu d’horodater leur travail. Un marché de licences sera lancé en avril et la fonctionnalité de partage des revenus sera commercialisée en juillet. L’outil de portfolio immuable, qui sera d’un grand intérêt pour les créateurs de contenu, sera mis en ligne en janvier 2019. Le support du livre électronique sera également opérationnel en 2019.

 
Traduit librement depuis themerkle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *