La banque centrale de Malaisie "laissera le public décider" du destin des Cryptos

La Banque centrale de Malaisie, Bank Negara, devrait publier un “document conceptuel” appelant le public à décider du sort des cryptomonnaies dans le pays, selon un rapport récent. Le gouverneur de la banque Negara, Muhammad Ibrahim, aurait assuré que la banque n’interdirait ni ne reconnaîtrait la crypto-monnaie, et que le document serait finalisé en février.

Lors du dîner du 40ème anniversaire du Harvard Business School Alumni Club de Malaisie, le gouverneur de Bank Negara, Muhammad Ibrahim, a déclaré: “Nous allons laisser les promoteurs des crypto-monnaies être plus transparents, les méthodes être plus transparentes et les gens derrière la scène être plus transparents également. Ce faisant, le public peut décider de son propre chef s’il veut investir dans des cryptomonnaies. “

La Malaisie a été, ces dernières années, un tigre économique, son économie croît plus vite que ses cousins régionaux plus puissants en Corée du Sud, et même devance la France et l’Australie. Son gouvernement est exceptionnellement paternaliste en ce qui concerne l’économie, bien que moins développée. Politiquement, il occupe un espace étrange en Asie du Sud-Est en tant que monarchie élective constitutionnelle fédérale. Quelque chose apparenté au système de Westminster, le roi est choisi à tour de rôle par les familles héréditaires, et il agit en tant que chef d’état cérémonial, en nommant des membres et des ministres supérieurs de parlement.

Malaysia Central Bank to Let Public Decide Crypto’s Fate

Les commentaires de M. Ibrahim suivent le ministre des Finances II Johari Abdul Ghani qui a expliqué que le pays n’interdirait pas complètement la crypto-monnaie afin d’éviter de freiner “la créativité et l’innovation dans le secteur financier”, selon un rapport. C’est au moins la deuxième fois que le gouvernement s’en remet à l’opinion publique en ce qui concerne les cryptomonnaies. En Décembre de l’année dernière, la banque centrale a mis en place des directives réglementaires crypto pour les citoyens et les entreprises dans le pays.

Alors que les derniers commentaires de M. Ibrahim pourraient sembler une victoire pour des forces de marché plus libres, un soupçon de paternalisme ancien a également imprégné le rapport. Il a parlé de la dette que les citoyens devraient avoir par rapport aux prix de l’immobilier, élargissant ainsi le rôle de l’organisme de réglementation dans une économie. Il a mentionné comprendre que le secteur des entreprises est toujours à la recherche d’un assouplissement des règles, mais que le travail du gouvernement consistait à préserver la «stabilité».

“Lorsque cela est nécessaire, les décideurs politiques doivent être audacieux dans la rédaction des politiques, en particulier lorsque les opérations dans le système financier et économique font face à des pressions ou que les critères ne sont plus efficaces”, a-t-il rappelé.

Pour les amateurs de crypto, l’espoir est que Bank Negara écoute vraiment ses citoyens, alors que le pays continue d’avoir une scène vibrante d’échanges de crypto-monnaie au sens traditionnel avec des options peer-to-peer.

Pensez-vous que la banque centrale tiendra sa parole et écoutera la volonté du peuple ?

Librement traduit depuis Bitcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *