United Bitcoin est peut être le fork le plus controversé à ce jour

Le 12 décembre, le célèbre développeur Jeff Garzik a lancé un fork Bitcoin Core (BTC) appelée United Bitcoin (UBTC) après l’échec de Segwit2x. Au bloc 498,777 le sapshot a eu lieu, et le réseau UBTC a commencé comme le reste des forks existants, mais revendiquer les jetons est beaucoup plus compliqué qu’on pourrait le penser.

Il ya quelques mois, nous avons parlé du projet UBTC créé par Jeff Garzik, son partenaire de la société Blockchain, Bloq, Matthew Roszak, président, et Songxiu Hua, de Bitbank Group. L’équipe dit qu’elle prévoit de créer un système de monnaie de crédit rattaché à diverses devises fiduciaires aux côtés d’une fonctionnalité de contrat intelligent natif. Le réseau entier est modélisé d’après la blockchain de base de bitcoin avant le 12 décembre, et tous les détenteurs de portefeuille actifs sont en mesure de recevoir UBTC à un taux de 1:1. Le contenu des wallets inactifs ira vers la Fondation UB pour soutenir le développement.

Au cours des dernières semaines, l’équipe de l’UBTC a fait des vidéos détaillant les objectifs de son projet. Un documentaire particulier montre Garzik décrivant pourquoi il pense que UBTC peut être un actif numérique qui s’engage et s’unit à l’ensemble de l’écosystème des crypto-monnaies. “Si je pouvais commencer par une table rase quelles technologies inclurais-je ?” Garzik demande à son public pendant la vidéo. Matthew Roszak dit que United Bitcoin englobera trois aspects très importants de la technologie, de la communauté et de la “tokénomique” en s’appuyant sur l’innovation intersectorielle.

United Bitcoin: Jeff Garzik's Fork Represents a 'Clean Slate'

De ce fait, le réseau dispose d’un minimum d’infrastructure et de soutien communautaire. Au moment de la publication, il n’y a que deux mineurs qui traitent des blocs UBTC ; une entité inconnue et le pool d’exploration de données BW.com. Le pool d’exploitation minière BW.com compte plus de 70% du hachage du réseau. Le hachage total du réseau n’est que de 50 811,47 TH / s et les intervalles de bloc peuvent aller d’une heure et demie à des blocs occasionnels sporadiques de 20 à 40 minutes. Le nombre d’utilisateurs du réseau est extrêmement faible, car il n’y a actuellement que 20 transactions en attente. Les blocs font en moyenne entre 20 et 100 transactions, et la plupart des tailles de blocs sont bien inférieures à 1 Mo, même si l’UBTC a la capacité de blocs de 8 Mo.

UBTC possède son propre client de portefeuille complet pour les systèmes d’exploitation Linux, Windows et Macintosh et le code source est disponible pour révision. Selon le référentiel de distribution, il y aura également une version client légère bientôt. Il existe trois autres portefeuilles qui prennent en charge le protocole UBTC. En ce qui concerne les échanges, la plupart d’entre eux sont basés en Asie, et une grande majorité d’entre eux sont inconnus et échangent très peu de volume commercial en dehors de l’échange Okex. En ce moment, selon les statistiques de Coinmarketcap, un UBTC vaut 82 USD.

La partie la plus controversée du projet est la fonctionnalité de “Opt-in Airdrop” qui signifie essentiellement qu’un détenteur de bitcoin doit abandonner une certaine forme d’identification pour obtenir l’UBTC. Pour commencer à utiliser UBTC, un utilisateur doit fournir une adresse e-mail valide et un numéro de téléphone mobile. Après ce processus, le déclarant doit avoir une adresse bitcoin valide pour recevoir la distribution de 1:1. Une autre question controversée avec l’UBTC est la revendication par la Fondation des “adresses inutilisées”, ce qui signifie qu’après un certain temps, les adresses inactives seront utilisées pour le développement futur. Au moment où l’équipe a ajouté une “période de grâce” qui a prolongé le délai afin que les détenteurs de bitcoin puissent réclamer leur UBTC.

En raison des exigences de type «KYC» et du fait que l’équipe de développement revendiquera les adresses inactives de Satoshi Nakamoto et de nombreuses baleines, l’UBTC est l’un forks bitcoin les plus controversés à ce jour. Ces deux questions tendancieuses et le fait que le réseau dispose de très peu d’infrastructures peuvent avoir du mal à gagner de la popularité dans la commuanuté.

Que pensez-vous du projet UBTC ? Souhaitez-vous revendiquer ces jetons en sachant que vous devez lier votre identité à la plate-forme ? Que pensez-vous de l’équipe de développement qui revendique des adresses inactives ? Dites-nous ce que vous pensez de ce projet dans les commentaires ci-dessous.

Librement traduit depuis Bitcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *