Microsoft est en train de développer Identity Manager en se basant sur la technologie blockchain.

Le géant Microsoft, a toujours soutenu la technologie blockchain. Maintenant, il passe le pas pour montrer au monde le potentiel de la “nouvelle” technologie blockchain en développant une plate-forme décentralisée pour stocker et traiter les données d’identité numériques.
Cette plate-forme d’identité basée sur la blockchain donnera aux individus le contrôle total de leurs données d’identité et supprimera également la possibilité de toute censure. Microsoft prévoit de prendre en charge les informations via l’application Microsoft Authenticator.
Un représentant de Microsoft écrit: «Nous croyons qu’il est essentiel que les individus possèdent et contrôlent tous les éléments de leur identité numérique. Plutôt que d’accorder un large consentement à d’innombrables applications et services, et que leurs données d’identité soient diffusées auprès de nombreux fournisseurs, les particuliers ont besoin d’un hub numérique sécurisé et chiffré où ils peuvent stocker leurs données d’identité et en contrôler facilement l’accès.
Après avoir évalué différentes architectures de blockchain, Microsoft a choisi une blockchain publique pour des avantages tels que la confidentialité, la propriété de ses informations et l’accès sans permission. Cependant, pour éviter les problèmes avec ce type de réseau, la société développe une solution hors-chaîne, un peu comme le Lightning Network.

Retard derrière les systèmes centralisés

“Aujourd’hui, les utilisateurs accordent un large consentement à d’innombrables applications et services pour la collecte et la conservation de leurs données pour une utilisation hors de leur contrôle. Avec les violations de données et le vol d’identité de plus en plus sophistiqués et fréquents, les utilisateurs ont besoin d’un moyen de se ré-approprier leur identité”, écrit Microsoft, ajoutant que “les systèmes de stockage décentralisés, les protocoles de consensus, les blockchains et toute une série de normes concernant la technologie et les protocoles sont bien adaptés pour gérer les identités décentralisés. ”
Microsoft a reconnu son retard avec le réseau blockchain actuel – Bitcoin, Ethereum, et Litecoin – qui est en retard par rapport aux systèmes centralisés dominés en termes de débit de données, de commodité et d’évolutivité du réseau.
“Pour surmonter ces obstacles techniques, nous collaborons sur des protocoles de couche 2 décentralisés qui fonctionnent au-dessus de ces blockchains publiques pour atteindre une échelle globale, tout en préservant les attributs d’un système DID de classe mondiale”, ajoute Microsoft.
Bien que la société ne partage aucun prototype fonctionnel du système, elle promet une série de posts à venir, pour partager des détails et des preuves de concept.

Librement traduit de Finance Magnates

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *