Une ICO pour les véhicules d'occasion

La police allemande a estimé qu’environ une voiture sur trois a fait l’objet d’une fraude odométrique. De plus, ils estiment qu’en moyenne, l’augmentation illégale de la valeur d’une voiture d’occasion se situe autour de 3.000 €. Cela signifie qu’en Allemagne, les pertes annuelles s’élèvent à près de 6 milliards d’euros.

La fraude au compteur continue de tromper les consommateurs américains de 1 milliard de dollars par année en exagérant la valeur des voitures d’occasion, et une voiture sur six vendue aux États-Unis a été impliquée dans un accident.

Avec une tendance à la hausse des achats de voitures d’occasion à travers le monde, de nombreux consommateurs font face au problème sans cesse croissant d’acheter des voitures avec de faux relevés de compteur kilométriques ou des vices cachés. Bien qu’il existe de nombreuses solutions actuelles, il n’existe pas de solution «unique» pour consulter le registre de l’historique des véhicules. Un acheteur peut utiliser trois ou quatre services payants différents afin de voir l’historique complet d’une voiture qu’il est sur le point d’acheter.

Les fraudes de compteur dans les voitures d’occasion posent un problème énorme, qui affecte un nombre considérable de voitures d’occasion en Europe – les estimations vont jusqu’à 30%, coûtant aux consommateurs européens environ entre 5,6 et 9,6 milliards d’euros par an.

carvertical

CarVertical est une solution basée sur une blockchain qui rassemble autant d’informations que possible sur l’histoire des voitures à partir de différentes sources comme les registres de pays centralisés, les bases de données policières et INTERPOL, l’assurance, le leasing, les bases de données de gestion des sinistres, les registres privés , des API, d’autres sources et le met dans le registre de la blockchain. Cette société prévoit également de créer un environnement dans lequel les utilisateurs leur fourniront l’autorisation de récupérer les données d’un véhicule qu’ils possèdent.

Toute personne ou entreprise qui vérifie les données de la voiture via le produit carVertical peut être sûr à 100% que personne n’a manipulé son kilométrage, tous les accidents assurés sont enregistrés et les données sur la voiture sont aussi étendues que possible.

À ce stade, on pourrait se demander : qu’est-ce qui rend carVertical si unique et utile ? Mis à part le fait que toutes les données contenues dans le registre de la blockchain ne peuvent pas être changées, falsifiées, réécrites ou manipulées, carVertical offrira un registre de voiture public et gratuit à quiconque dans l’industrie de l’automobile d’occasion.

Le registre global de la blockchain de l’historique des véhicules va permettre à carVertical de construire cinq produits pour les segments B2B et B2C et de les monétiser en très peu de temps. À partir de 4 marchés européens en 2018, carVertical prévoit d’entrer dans 48 marchés dans le monde en cinq ans.

Voilà qui devrait donner des idées aux différents secteurs de l’automobile, des constructeurs jusqu’aux auto-écoles

Avec des équipes et des conseillers très dévoués et expérimentés, dont John Mack (président et chef de la direction de CIE Automotive China) et Steve Chernysh (vice-président de l’Association des concessionnaires d’automobiles russes), CarVertical devrait commencer à générer des revenus sur ses produits en juillet 2018. L’analyse de flux de trésorerie, indique que dans cinq ans, ils atteindront un chiffre d’affaires de 27.204.000 EUR avec un EBITDA de 10.524.000 EUR.

Premier du genre, carVertical lance un ICO (Initial Coin Offering) le 26 décembre 2017 pour recueillir des fonds pour le développement de ses activités et de ses produits. En savoir plus: https://www.carvertical.com/

Librement traduit depuis TheMerkle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *