Un couple d'indiens demande des bitcoins en cadeau de mariage

Un couple indien a demandé à des amis et à la famille de leur offrir des bitcoins à leur mariage au début du mois. Le couple, Prashant Sharma et Niti Shree, sont les fondateurs d’une start-up dans l’industrie des nouvelles technologies et ont de grands espoirs pour l’avenir de la technologie bitcoin.

Sharma et Niti Shree ont discuté de leur décision de demander des bitcoins comme  cadeau de mariage avec les médias, M. Sharma indiquant “Nous avons pensé à fusionner la technologie avec des dons pour l’avenir. Nous l’avons expliqué à nos parents et ils ont été très réceptifs. “

Le mariage a eu lieu le 9 décembre, moins d’une semaine après que la Reserve Bank of India ai publié son avertissement aux investisseurs potentiels contre les risques associés aux cryptomonnaies. Sur les quelque 200 amis et membres de la famille présents au mariage, seuls 15 ont choisi de faire cadeau au couple d’objets «traditionnels».

Untitled-design-36-1068x1068

M. Sharma a déclaré que lui et sa femme vont vendre les Bitcoins donnés pour financer des initiatives éducatives ciblant les enfants défavorisés
Le couple estime qu’ils ont reçu environ 100 000 INR (environ $ 1,560 USD) de valeur de bitcoin au total. Un parent ayant donné des bitcoins a déclaré  propos de la crypto-monnaie que «le concept est bon», ajoutant qu’il s’attend à ce que son acceptation se répande bien que «beaucoup de gouvernements ne l’aiment pas aujourd’hui.» Un autre invité a déclaré: «Prashant et Niti ne se sont pas décidés pour ce cadeau dans les deux dernières semaines. C’était prévu depuis quelques mois. “

M. Sharma a indiqué que lui et sa femme s’intéressaient à la performance du bitcoin à plus long terme, déclarant: «Si vous achetez quelque chose pour le vendre plus tard, alors vous créez une bulle. Nous avons acheté bitcoin parce que nous voulions voir comment cette technologie évoluait. ». M. Sharma a également exprimé son attente : « Le potentiel de la technologie de la blockchain est tellement énorme qu’il ne peut tout simplement pas être banni. “

Le mois dernier, il a été signalé qu’un citoyen kenyan avait pris des dispositions pour payer sa dot de chèvres en utilisant le bitcoin. À la fin novembre, Anthony Mburu avait payé l’équivalent de 25 des 100 chèvres requises.

Librement traduit depuis TheMerkle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *