Bitcoin n'est pas encore une monnaie crédible, selon le Ministre des Finances japonais

Le Ministre des Finances japonais, Taro Aso, a récemment émis des doutes sur Bitcoin et a indiqué que ses collaborateurs continueraient à surveiller son évolution à court terme.

M. Aso a révélé sa position à des journalistes après l’annonce par le Ministre des Finances français, Bruno Le Maire, d’une proposition de discussion sur la régulation de la crypto-monnaie au prochain sommet mondial sur l’économie du G20.

Il n’y a pas de définition fixe pour déterminer si le Bitcoin est une monnaie ou non”, a déclaré Aso, à la suite d’une réunion du cabinet. “Il est difficile de répondre à cette question.”

Il a ajouté: “Le Bitcoin n’est pour l’instant pas suffisamment crédible pour devenir une monnaie, j’ai donc besoin d’un temps de réflexion supplémentaire à ce sujet.”

Ce marché en plein boom connaît une popularité croissante dans la région : M. Aso a reconnu que l’utilisation de crypto-monnaie est répandue partout en Chine, mais persiste à dire que la monnaie fiduciaire est toujours préférable au Japon.

Le Ministre a par ailleurs salué les bénéfices de la crypto-monnaie pour l’économie du Japon. Jusqu’à présent, 11 plateformes d’échange ont été approuvées par les régulateurs financiers japonais, avec des demandes supplémentaires à l’étude.

Dans le même temps, le Financial Exchange de Tokyo a récemment révélé qu’il était dans les premières étapes du déploiement des produits dérivés autour du Bitcoin.

Partout dans le monde, les autorités de réglementation ont des opinions divergentes sur la reconnaissance des crypto-monnaies comme des titres financiers, des devises, des services publics ou des biens. Aux États-Unis, l’IRS a publié un code fiscal relatif à la crypto-monnaie et la SEC a fourni des directives de base en juillet 2017. En France, les autorités de régulation ont décidé de minimiser les restrictions et d’autoriser les transactions de devises numériques. Il reste à voir comment les régulateurs japonais définiront la crypto-monnaies à l’avenir.

Le Japon a la réputation d’être à la pointe des innovations technologiques. Si Taro Aso est déterminé à observer l’évolution des crypto-monnaies avant de potentiellement les reconnaître, il lui suffit de rester présent dans l’écosystème qui se développe actuellement.

Librement traduit de Ethnews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *