Record d'adoption du Bitcoin au Nigéria

Le Nigeria a été témoin d’une récente flambée dans l’adoption du bitcoin, les marchés P2P établissant un nouveau record en terme de volume des échanges au cours de la semaine du 16 décembre. Le Nigéria est le dernier pays africain à connaître un pic d’adoption de la crypto-monnaie, les prix du bitcoin du Zimbabwe ayant été parmi les plus élevés du monde pendant une grande partie de 2017.

Les marchés locaux du bitcoin au Nigeria ont établi un record, avec près de 1 950 000 000 de nairas nigérians échangés en BTC à ce jour pendant la semaine du 16 décembre. Selon cryptocompare, le commerce Naira nigérian / BTC représente le 23ème plus grand marché de bitcoin / devise nationale à ce jour, avec 101.45 bitcoins échangés au cours des dernières 24 heures. Le commerce Naira / BTC représente environ 0,03% du trading mondial de bitcoins.

Le Nigeria aurait connu la deuxième plus forte croissance de ses marchés de bitcoins P2P, derrière la Chine, après avoir enregistré une croissance d’environ 1 500% en 2017.

Manasseh Egedegbe, un gestionnaire d’investissement nigérian, a récemment déclaré aux médias sa décision d’utiliser bitcoin en 2016. Après que la banque centrale du Nigeria ai imposé des contrôles de capitaux stricts visant à limiter l’utilisation des dollars américains dans tout le pays. M. Egedegbe s’est ensuite tourné vers Bitcoin, déclarant: “J’ai pu utiliser Bitcoin pour faire une seule transaction et ensuite je me suis accroché.”

M. Egedegbe déclare que de nombreux Nigérians ont été attirés par le bitcoin uniquement à des fins spéculatives. Il affirme que certains Nigérians sont fatigués de “voir le prix monter en flèche”, et maintenant “veulent leur part du gâteau”.

Octobre a vu le lancement de deux nouveaux échanges nigérians: Bitkoin Africa, cofondé par Timi Ajiboye; et Tanjalo, qui a été cofondé par Tim Akinbo. Les échanges semblent établir des parts de marché importantes rapidement, M. Ajiboye affirmant que près de la moitié du volume de négociation de Bitkoin Africa depuis son lancement a eu lieu durant les dix premiers jours de décembre et M. Akinbo estimant que Tanjalo a facilité près de 1 million de dollars d’échange en valeur  depuis le lancement malgré le peu d’investissement marketing de l’entreprise.

M. Ajiboye prévoit que l’avenir de la cryptographie sera prometteur en Afrique, invoquant le manque «d’infrastructure financière avancée» du continent comme catalyseur probable d’une future adoption généralisée.

Librement traduit depuis Bitcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *