Quand les stars se mettent aux ICOs

L’univers de la crypto-monnaie n’attire pas seulement le grand public. En 2017, ce sont les stars qui se sont mis à parler de blockchain et de tokens. Le phénomène est tellement grand que de nombreuses célébrités se sont mis à faire la promotion d’ICOs.

C’est par exemple le cas du boxeur Floyd Mayweather qui a posté plusieurs tweets sponsorisés pour différentes crowdsale : Centra, Stox, Hubiits. Le champion, qui a terminé sa carrière invaincu, souhaite désormais qu’on l’appelle Floyd Crypto Mayweather. C’est en tout cas ce qu’il a tweeté en août dernier.

Mayweather n’est pas le seul a avoir fait de la publicité pour une ICO. C’est le cas aussi du rappeur T.I. qui a fait la promotion d’une plateforme de streaming décentralisée qui s’appelle FLIK. L’artiste est même présenté comme co-propriétaire de l’entreprise sur le site officiel de l’ICO.

D’autres célébrités américaines ont également vanté les mérites de la blockchain en faisant la promotion de nouveaux projets. Sur Twitter, le chanteur Jamie Foxx a annoncé sa participation à l’ICO de Cobinhood, un énième exchange qui promet zéro frais de transaction. Paris Hilton, de son côté, a fait de la publicité pour Lydian Coin, avant de retirer son post après que Forbes ait révélé que le créateur du token risquait la prison.

Ce dernier exemple a réveillé les autorités américaines. L’autorité des marchés financiers a prévenu les investisseurs des risques de ces levées de fonds soutenues par des stars. “Ces soutiens peuvent être illégaux s’ils ne divulguent pas la nature, la source et le montant de toute compensation versée, directement ou indirectement, par l’entreprise en échange de la promotion”, a prévenue la SEC (U.S. Securities and Exchange Commission).

Désormais, c’est donc en dehors des Etats-Unis que les entreprises cherchent des soutiens auprès des célébrités. Il semble qu’un certain type de cible a été identifié : les footballeurs. En août dernier, l’Uruguayen Luis Suarez faisait lui aussi de la publicité pour Stox sur Instagram.

Ces derniers jours, deux autres figures du FC Barcelone ont parlé d’ICOs : Ronaldinho pour SportyFi et Lionel Messi pour SirinLabs (voir ci-dessous). Et il semblerait que ce ne serait qu’un début…

IMG_2106
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *