Les banques traditionnelles détestent les Cryptomonnaies !

La capitalisation boursière totale des  cryptomonnaies étant d’environ 500 milliards de dollars, le total des fonds recueillis par la conception des ICOs dépasse maintenant les 3 milliards de dollars .Cependant, cette nouvelle Génération boursière n’est pas acceptée par les banques traditionnelles .En effet, diverses banques à travers le monde ne sont pas satisfaites de l’achat de Bitcoin. Nous avons vu de nombreuses banques fermer des comptes clients à cause d’activités liées aux cryptomonnaies.

La Corée du Sud a interdit à ses banques traditionnelles de négocier en monnaie virtuelle. Le pays hyper-connecté s’est révélé être un foyer pour la négociation des cryptomonnaies, représentant environ 20 % des transactions mondiales de Bitcoin. Cela représente environ 10 fois la part de l’économie mondiale. On estime qu’environ un million de Sud-Coréens possèdent des bitcoins. Le gouvernement de la Corée du Sud interdira également aux mineurs et aux étrangers de commercer en monnaie virtuelle ou de créer des comptes bancaires pour eux dans le pays.

  Le directeur général du Crédit Suisse a déclaré :

Les banques ont manifestement “peu ou pas d’appétit” pour s’engager dans le monde de la  cryptomonnaie en général en raison de la peur d’une bulle et des activités illicites qui y sont associées.

Le directeur financier de ING s’est également penché sur les inquiétudes liées à la cryptomonnaie, en déclarant que, bien que les actifs numériques soient un moyen d’échanges efficaces, la banque ne s’ hasarderait pas de dire aux clients d’ y investir. La Banque TD tente en fait de bloquer également les achats de Bitcoin, bien que l’entreprise effectue principalement des vérifications de routine à première vue.

La banque PNC a récemment dissuadé un de ses clients d’acheter des Bitcoins .Barclays a fermé le compte d’un étudiant après ses transactions de Bitcoin .Les banques britanniques évitent les sociétés qui manipulent de la cryptomonnaie,forçant de nombreuses personnes à ouvrir des comptes à Gibraltar, en Pologne et en Bulgarie. Anson Zeall, directeur de la Cryptocurrency and Blockchain Industry Association ou Access de Singapour, a déclaré que son organisation avait entendu parler de 10 sociétés qui avaient rencontré des problèmes dans leurs relations bancaires à Singapour .Chia Hock Lai, président de la Singapore Fintech Association, a déclaré que certains membres de son organisation ont également connu des fermetures de comptes.

Il y a quelques mois, Visa a annoncé qu’elle suspendrait toutes les cartes de débit de cryptomonnaies en dehors de l’espace économique européen .Il s’avère maintenant que Mastercard fera exactement la même chose .Josh Brown, le directeur général de Ritholtz Wealth Management, a eu le plaisir d’acheter des cryptomonnaies .Pourtant, Brown, qui aide à gérer un demi-milliard de dollars, n’est pas encore vraiment un converti .

Appelons les choses par leur propre nom:les banques traditionnelles détestent les cryptomonnaies en général .Cependant,cette haine vient d’un manque de compréhension, de la peur de l’incertitude et de la paresse plutôt que de la colère. Pourquoi les banques ne sont-elles pas disposées à comprendre vos problèmes?D’abord, elles ont déjà une grande entreprise et elles ne sont pas intéressés par une ” nouvelle petite entreprise concurrente “.

Leur état d’esprit est construit sur le passé (au lieu du futur) et leurs décisions sont conditionnées à éviter les mauvaises choses au lieu d’en développer de nouvelles.

Source:cointelegraph