L'inde enquête sur les cryptos

Les responsables de l’impôt sur le revenu en Inde ont lancé une enquête nationale sur les échanges de Bitcoin illégaux une semaine après que la banque centrale ai publié son troisième avertissement sur les risques autour des crypto monnaies. Selon un rapport Bloomberg, des enquêtes sont menées par le Département de l’impôt sur le revenu sur les échanges virtuels de devises à travers le pays, y compris les villes de Mumbai, Bangalore, Pune, Hyderabad, Gurgaon et Delhi.
L’action a été intentée en vertu de la section 133A de l’Indian Income Tax Act. Un porte-parole du ministère a déclaré:
“Nous cherchons à collecter des informations sur le modus operandi des échanges de bitcoins, les investisseurs, leur source d’investissement et la possibilité de percevoir des impôts”

La flambée des prix au cours du dernier mois inquiète les gouvernements et les organismes de réglementation. Bitcoin a presque triplé de valeur depuis le mois dernier où il s’échangeait autour de 6500 $. L’intérêt des investisseurs indiens s’est enflammé et un certain nombre de bourses de crypto ont vu leurs volumes doubler.
La Reserve Bank of India a publié une autre mise en garde, réitérant ses avertissements précédents.
“Dans la foulée d’une poussée significative dans la valorisation de nombreuses monnaies virtuelles et la croissance rapide des ICO, RBI réitère ses inquiétudes véhiculées dans les communiqués de presse”
La Press Trust of India a indiqué que l’enquête visait à recueillir des éléments de preuve pour établir l’identité des investisseurs et des négociants, leurs transactions et les comptes bancaires connexes utilisés.
Le secrétaire aux Affaires économiques, Subhash Chandra Garg, a été nommé pour diriger un groupe de travail chargé de déterminer la position de l’Inde sur les crypto-monnaies. Les autres membres du groupe comprennent le président de la Securities and Exchange Board of India et le sous-gouverneur de la Reserve Bank of India.
Le PDG de Coinome, un des principaux échanges commerciaux crypto-monnaie dans le pays, a déclaré:
“Aucune somme d’argent ou chèque n’est acceptée, toutes les transactions sont acheminées par virement bancaire en ligne pour s’assurer qu’il y a une trace. De plus, nous suivons également la procédure électronique de connaissance du client et vérifions également le numéro Aadhaar afin de nous assurer que les transactions frauduleuses sont évitées. »
A la rédaction, les crypto-monnaies étaient encore légalement commercialisées en Inde.
 
Librement traduit depuis Bitcoin.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *