Les regrets du NYSE sur le bitcoin

Jeff Sprecher, le président du New York Stock Exchange (NYSE), la principale plateforme d’échange de la bourse de New-York a déclaré que lui et son exchange étaient “idiots” de laisser leurs rivaux les battre dans la course au lancement des contrats à terme (futures) sur le bitcoin. Le NYSE avait pourtant été un pionnier en ce qui concerne le bitcoin lorsqu’il avait introduit son indice au début de l’été 2016.

A la conférence des investisseurs sponsorisée par le groupe Goldman Sachs à New York au début du mois, Sprecher avait admis que leur échec à suivre leur projet d’indexation du bitcoin pourrait être de la pure stupidité :

“Nous pourrions êtres stupides de ne pas être les premiers à ce sujet… Je n’ai pas les réponses, j’aimerai les avoirs… Je ne sais pas quoi faire avec les cryptomonnaies.”

Le CBOE et le CME lancent des contrats à terme sur le bitcoin

Les rivaux du NYSE, le Chicago Board Options Exchange (CBOE) et le Chicago Mercantile Exchange (CME) group ont prévu de lancer leurs contrats à terme sur le bitcoin en décembre. Le CBOE lancera ses offres de futures ce dimanche à 17h (central time) soit lundi à 00h, heure de Paris. La première journée pleine de trading aura donc lieu le lundi 11 Décembre.

Dans le même temps, le groupe CME prévoit de lancer une offre similaire le 18 Décembre. Ces lancements planifiés pourraient êtres les principales raisons derrière l’extrême volatilité du prix du bitcoin observée durant les dernières 48 heures. Le prix du bitcoin s’était envolé vers de nouveaux sommets avant de chuter tandis que les tendances haussières et baissières bataillaient sur les marchés

Une volatilité liée à l’incertitude

Une telle volatilité est le résultat de l’incertitude quant à la façon dont le marché des contrats à terme va réagir à l’introduction du bitcoin. Ces marchés vont permettre aux grous sous, les institutions financières traditionnelles, particulièrement conservatives, de miser sur le bitcoin. Alors que certains choisiront des positions longues, d’autres vont sans aucun doutes shorter l’actif qu’ils croient être une bulle. Le marché des contrats à terme permettra aux institutions de shorter aisément et, il y a toujours une chance que certains de ces gros sous veuillent chercher à influencer le marché du bitcoin sous-jacent afin de s’arrurer que leurs paris portent leurs fruits.

Indépendamment de la réaction initiale du marché des futures,ces développements montrent que le bitcoin et les autres monnaies virtuelles sont en train de rentrer doucement mais sûrement dans le système financier traditionnel. Tandis que le balance du pouvoir financier est graduellement en train de glisser hors de mains de l’environnement institutionnel historique vers un un système décentralisé et bien plus égalitaire.

Traduit de l’anglais depuis cointelegraph.com :

https://cointelegraph.com/news/nyse-chairman-voices-regret-for-not-launching-bitcoin-futures-trading-first

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *